La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

 

CRITIQUE LITTÉRAIRE - JOUER AVEC LE FEU

 

Jouer avec le feuJouer avec le feuCritique de l'auteur et blogueur Denis Morin :

Jocelyne Langlois est peintre, poétesse et romancière.  Elle vient de faire paraître, en septembre 2018, aux Éditions de l'Apothéose son recueil de poésie Jouer avec le feu.  Il est à noter que l'ouvrage est illustré magnifiquement par elle, y compris le superbe phénix en couverture.

 
Dans ce recueil, on y perçoit de l'humour, de la tendresse, de même qu'une femme qui accepte de plus en plus les dons reçus de la vie.  Elle s'assume pleinement.  Jouer avec le feu, c'est aussi la capacité de Jocelyne de se renouveler, de retomber sur ses pattes après les innombrables contrariétés qui peuvent survenir au fil des jours.  La poétesse reformule, joue avec les mots, la température et la mythologie.  Cela donne une lecture savoureuse que je vous recommande chaleureusement.
 
 
En voici deux extraits :
 
« Un poème habite un arbre, déçu
Coincé entre la sève et l'écorce biscornue
Il attend toujours et depuis
Le grand amour de sa vie
Un auteur humble, doué et sage, à la plume d'amour
Qui un jour recevra de lui mille vers inspirés en retour. »
 
« Redescendue sur terre, j'aperçois quelques arbres ployant sous le fardeau de ce manteau devenu trop lourd.  J'invente le mot neigitude pour désigner l'amour de la neige. »
 
 
© texte de ce billet, photo, Denis Morin, 2018